C'est dans l'Eure

Tour de France 2018 : L'EUREuse traversée

La médiathèque numérique accompagne les coureurs du Tour de France sur les routes de l'Eure à travers une sélection de documents en tous genres !

 

Des films, de la musique, des livres et magazines, il y en aura pour tous les goûts !

 

Vibrez avec nous le 14 juillet prochain !

  

 

 

 

 

 

Au cinéma

Near Death Experience

De Gustave Kervern

1h26min42

Paul, un employé sur une plateforme téléphonique, est en plein burn-out.
Un vendredi 13, la chronique du journal télévisé sur ce jour particulier lui apparaît comme un signal pour passer à l'acte.
Décidé à concrétiser son geste, Il s'enfuit dans la montagne où il va vivre une expérience unique. 

Un petit tour en famille

De Maxime Boilon

55min21

Chronique, au jour le jour, fraîche et drôle, intime et familiale, d’une équipe française lors du Tour de France 2004. Où l’on suit les coureurs et leur encadrement dans les voitures, sur le vélo et bien entendu le soir et le matin en dehors de la course. Où le spectateur partagera leurs tensions, leurs espoirs, leurs fous rires, mais également leurs déceptions et leurs interrogations sur le monde qui les entoure. Où l’on se rendra compte que le cyclisme d’autrefois, familial et chaleureux que l’on a aimé, peut perdurer dans ce qui est devenu le cyclisme business.

La grande boucle

De Laurent Tuel

1h33min22

François est un passionné du Tour de France.
Licencié par son patron et quitté par sa femme, il part faire la Grande Boucle avec un jour d’avance sur les pros. D’abord seul, il est vite rejoint par d’autres, inspirés par son défi.
Les obstacles sont nombreux mais la rumeur de son exploit se répand. Les médias s’enflamment, les passants l’acclament, le Maillot Jaune du Tour enrage. François doit être stoppé !

Le mystère Anquetil

De Philippe Kohly

57min31

Le portrait du champion est indissociable de celui de l'homme qui offre deux visages, radicalement contraires : froid, mesuré, prudent, calculateur en société ; flambeur, généreux, fêtard, dans l'intimité. Il ouvre également sur l'histoire, sur l'évocation d'un changement d'époque. Jacques Anquetil est un emblème des années 60, le précurseur de l'ère moderne : individualisme, goût du plaisir, gestion d'une carrière, forme nouvelle du champion lové en œuf sur son vélo, etc. Ce portrait aborde également des questions de fond : la beauté, l'efficacité, la popularité, le culte de l'exploit et la pratique du sport en professionnel. Anquetil ne trahissait pas l'effort, mais c'est lui qui allait le plus vite. La beauté dans le geste est-elle solidaire de la plus haute efficacité ? Gagnant les 5 premiers Tours de France, Anquetil fut toujours présent aux rendez-vous. Mais jamais il n'a su lever le bras ou pleurer devant le micro. Il fut le champion le plus sifflé. Quels sont les ressorts de la popularité sportive ?

 

En musique

  

 

 

En bouquinant

Les 100 histoires du Tour de France - « Que sais-je ? » n° 3971

Clément Lacombe

111 pages.Le Tour de France est l’un des trois plus grands spectacles sportifs au monde. Depuis sa naissance en 1903, l’épopée de la Grande Boucle suscite la ferveur populaire, bien au-delà du bord des routes qu’elle emprunte et des frontières de l’Hexagone. Étapes de légendes, cols mythiques, héros du bitume, saga du peloton, affaires de dopage, exploration de la caravane, cet ouvrage propose, dans la roue des coureurs, la myriade d’histoires grandes ou petites, drôles ou tragiques, qui ont fait celle du Tour. Mêlant destins individuels, vie quotidienne des « forçats de la route », enjeux sportifs, économiques, politiques ou technologiques, ce livre raconte aussi un pan de notre histoire collective.

Au Tour des Pyrénées - Cols mythiques des Pyrénées et légendes cyclistes du Tour de France

Journal Sud Ouest

98 pages. En 1910, pour la première fois dans l'histoire du Tour de France, les coureurs s'élançaient à l'assaut de la haute montagne. Redouté, le massif pyrénéen a fortement contribué à forger la légende de la Grand Boucle. Il y a les pro-Alpes et les pro-Pyrénées, comme il y a les chasseurs et les pêcheurs, les amateurs de chats et les amoureux des chiens. Il y a ceux qui trouvent les Alpes grandioses mais vendues au tourisme de masse, les Pyrénées étriquées mais demeurées souvent dans leur jus. Ce sont là appréciations de suiveurs. Les coureurs, en général, jettent tous les cols ensemble dans leur sac à douleurs. À chacun ses classiques. À l'Alpe-d'Huez et Morzine, les Pyrénées opposent Pau-Luchon et son enchaînement de quatre cols -Aubisque, Tourmalet, Aspin et Peyresourde- baptisé « cercle de la mort » par les chroniqueurs du début du XXe siècle alors qu'il s'agit bel et bien d'un alignement peu circulaire entre Béarn, Bigorre et Haute-Garonne, susceptible d'être emprunté en sens inverse ou avec quelques variantes. Il faut toutefois se garder de réduire les Pyrénées cyclistes à ce célèbre quatuor. L'Ariège a aussi ses petits cols vicieux comme la Core ou plus encore le port de Pailhères. Le Béarn présente Marie-Blanque et le Soudet; le Pays basque avance le Burdincurutcheta, le Languedoc-Roussillon, le Jau et le Puymorens; la Haute-Garonne, le Menté fatal à Luis Ocaria et le Portet-d'Aspet mortel à Fabio Casartelli. Dans ce florilège, une place particulière doit être laissée aux stations de sommet. Superbagnères a ouvert la série d'arrivées en altitude en 1961. Puis d'autres ont suivi la tendance : La Mongie en 1970, Font-Romeu en 1973, puis le Pla-d'Adet en 1974, Guzet Neige en 1984, Luz-Ardiden en 1985, mais aussi Cauterets Cambasque, Andorre Arcalis, Piau-Engaly, Lourdes Hautacam et le plateau de Beille, cul-de-sac au milieu de nulle part marqué par les années Armstrong. Toutes ont acquis grâce au Tour une notoriété touristique qu'elles n'auraient jamais obtenue autrement, tout en désignant d'authentiques champions. Ce livre numérique réalisé par la rédaction du quotidien régional Sud Ouest propose la réédition de 12 articles initialement publiés en 2010. Ils retracent l'histoire de la légende cycliste pyrénéenne autour d'anecdotes sportives et cyclistes où se mêlent souvent les plus grandes joies et de terribles douleurs.

Le Tour de sa vie en 23 jours

Laborde Sylvain

153 pages.23 jours. Un peu plus de 3 semaines. Le temps d’un Tour. Ce Tour de France du Centenaire qui va mener Sébastien à entamer un autre Tour, celui de sa vie. Un Tour pour un autre. La réussite de l’un n’est-elle pas conditionnée par l’abandon de l’autre ? Avec en toile de fond un mode non pas nouveau mais le plus souvent non avoué de manipulation des foules, le «sport opium du peuple» , Sébastien acteur malgré lui de cette mystification poursuivra sa quête de vérité au rythme de la musique de Marion et d’Olivier et sous la protection du sourire de Marianne, sa fiancée. Un récit qui s’entrecroise pour autant de vies qui s’entremêlent , une intrigue qui se démêle sous l’effet des âmes qui se dévoilent. Là où l’on va le miroir se nomme adversité, prenez garde à l’image qu’il va vous renvoyer…

Un Tour en Corse

Rémi Talbi

118 pages.À l’occasion du centenaire du Tour de France, le comité d’organisation décide de faire partir la plus grande course cycliste au monde de Corse, seul département à n’avoir encore jamais accueilli la Grande Boucle. Alors que les équipes viennent préparer et repérer les étapes corses, des meurtres sont commis à L’île Rousse et dans la région de Nice. Abonné à Corse-Matin, le commissaire Mosconi, qui dirige l’enquête à Nice, prend connaissance de l’homicide en Corse et y voit des similitudes avec son affaire. Persuadé que le tueur de L’île Rousse et celui de la Côte d’Azur ne font qu’un, il contacte le major Carole Landois, chargée de l’enquête en Corse, afin d’unir leurs efforts.

Vélo Magazine N°561, paru le 27/03/2018

Mensuel
Mensuel traitant du cyclisme