Cinéma

Voyage à travers le cinéma français

Réalisateur : Bertrand Tavernier
Durée : 3h12min. Français
Adhérents
(4,8 6 votants)
Cette vidéo n’est pas disponible dans votre pays.
Titre actuellement non disponible

Résumé

Ce travail de citoyen et d’espion, d’explorateur et de peintre, de chroniqueur et d’aventurier qu’ont si bien décrit tant d’auteurs, de Casanova à Gilles Perrault, n’est-ce pas une belle définition du métier de cinéaste que l’on a envie d’appliquer à Renoir, à Becker, au Vigo de l’Atalante, à Duvivier, aussi bien qu’à Truffaut ou Demy.

A Max Ophuls et aussi à Bresson. Et à des metteurs en scène moins connus, Grangier, Gréville ou encore Sacha, qui, au détour d’une scène ou d’un film, illuminent une émotion, débusquent des vérités surprenantes.
Je voudrais que ce film soit un acte de gratitude envers tous ceux, cinéastes, scénaristes, acteurs et musiciens qui ont surgi dans ma vie. La mémoire réchauffe : ce film, c’est un peu de charbon pour les nuits d’hiver.

Editeur / Distributeur
Little Bear
Pays
France
Année
2015
Mis en ligne
14/03/2017
Casting
Bertrand Tavernier - Réalisateur
Bertrand Tavernier - Scénariste
Thierry Fremaux - Scénariste
Jean Ollé-Laprune - Scénariste
Bruno Coulais - Compositeur
André Marcon - Narrateur/Narratrice
Distinctions

2017

César : Nommé pour le César du Meilleur documentaire

 

2016

Festival de Cannes : Nommé pour l'Oeil d'Or

Nommé dans la catégorie Cannes Classics - Documentaires sur le cinéma

Critiques

Cinéphile et cinéaste, l’encyclopédiste Bertrand Tavernier réalise une œuvre-somme éblouissante, autobiographique et pédagogique, sur un patrimoine délaissé. La Croix

On est emporté dans ce voyage comme par un grand film d'amour, l'amour du cinéma et ce qu'il peut nous révéler du monde, de nous-mêmes et de notre histoire. Le Figaro

Ce qu’on sent le plus sûrement dans ce film si particulier, et il faut le dire si touchant, c’est qu’à 75 ans, ce cinéphile enragé a décidé de se livrer à une sorte de bilan existentiel, et que la meilleure façon qu’il ait trouvée, parce que la plus sincère, est d’écrire cette histoire avec les images des films qu’il affectionne. Le Monde

Le programme, généreux en diable, se compose d'entretiens enregistrés jadis, de moments inattendus et d'extraits de films qu'éclairent des commentaires toujours précis, qui disent ce qu'est la mise en scène, cette chose dont plus personne ne parle désormais. Le Nouvel Observateur

Catégorie
Niveau scolaire
Cette fonction est inactive en démo.